La réponse du ministre sur les points d’indices

Manuel Valls entrouvre la porte à une augmentation salariale des fonctionnaires

1 JUIN 2015, PAR SYLVAIN HENRY          REVELLI-BEAUMONT/SIPAL
Le Premier ministre demande à son gouvernement “d’examiner les pistes envisageables” en matière de rémunération des fonctionnaires pour se rapprocher des demandes des syndicats, écrit-il à ces derniers dans un courrier.>Très prudent sur la forme, le Premier ministre laisse entrevoir une revalorisation salariale des fonctionnaires. Interpellé mi-mai par 9 organisations syndicales sur le gel du point d’indice et le blocage des salaires des agents publics, Manuel Valls leur a répondu dans un courrier daté du 28 mai. “J’ai bien reçu ce courrier, qui soulève des questions sérieuses portant sur le fond et sur le calendrier des mesures envisagées, écrit le Premier ministre. Je tiens à rappeler que cette négociation dans la fonction publique constitue un enjeu très important pour l’avenir de notre fonction publique.”La ministre des fonctionnaires, Marylise Lebranchu, avait récemment évoqué une possible revalorisation étalée jusqu’en 2020 et peut-être même au-delà, lors d’une intervention dans le cadre de la négociation sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations des agents publics. Des primes devaient par ailleurs se transformer en rémunération de base, de l’indemnitaire devenant indiciaire.En lien avec BercyDes propositions “pas acceptables”, avaient dénoncé la CGT, FO, la CFDT, l’Unsa, la FSU, Solidaires, la CFE-CGC, la FAFP et la CFTC “car elles ne répondent pas aux pertes de pouvoir d’achat cumulées ces dernières années, pas plus qu’elles ne rénovent les grilles indiciaires selon l’objectif fixé à l’ouverture des négociations et réaffirmé depuis”.Manuel Valls laisse entendre quelques avancées possibles. “J’ai demandé à Marylise Lebranchu, poursuit-il, en lien avec le Ministre des Finances et des Comptes publics et les autres Ministres concernés par les fonctions publiques, d’examiner les pistes envisageables pour aller plus loin dans les propositions du Gouvernement dans la perspective d’un accord, dans un calendrier compatible avec le terme de la négociation.” Cette négociation devait aboutir début juin. La réunion conclusive a finalement été décalée, selon nos informations, au mardi 16 juin. C’est Marylise Lebranchu qui la présidera.La communication entre Matignon et le ministère de la Fonction publique interpelle. La veille du courrier de Manuel Valls, la ministre avait en effet douché les espoirs des organisations syndicales en déclarant sur RTL qu’il n’était pas question de revenir sur le gel du point d’indice, du moins cette année. “Nous en discuterons bien évidemment jusqu’à la fin du mandat, chacun va regarder les recettes de l’État autant que la dépense, qui est très lourde”, nuançait-elle.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s