Risques psychosociaux. Former tous les acteurs concernés

Un article paru le 01/12/2015  |  Auteur : Évelyne Barbier Feeling Formation

Photo Fotomek/Wax/Fotolia.com

Dans les précédents articles, nous avons vu comment réussir une démarche de prévention des risques psychosociaux (RPS) : analyser des indicateurs, constituer un groupe projet pluridisciplinaire, réaliser un diagnostic et un plan d’actions, mettre en oeuvre des actions, intégrer des RPS dans le DU, communiquer à l’ensemble des salariés. En complément d’une démarche de prévention, il est important aussi de former différents acteurs sur les RPS.

En savoir plus

Pourquoi faut-il former sur les risques psychosociaux (RPS) ? Si l’on se réfère à l’accord sur le stress au travail (ANI du 2 juillet 2008), c’est essentiel pour « développer la prise de conscience et la compréhension du stress, de ses causes possibles et de la manière de le prévenir et d’y faire face ».

C’est nécessaire aussi pour implanter dans son entreprise une culture de la prévention des RPS, comme on implante une culture de la sécurité au travail. La formation permet aux participants de bien faire la différence entre ce qui relève des RPS et ce qui n’en est pas (communication maladroite, fausses accusations de harcèlement etc.).

Enfin, il est important que les différents acteurs partagent le même langage, identifient leurs rôles et soient moteurs dans la prévention des RPS. Les personnes suivantes peuvent être formées :

  • les membres de l’équipe des ressources humaines ;
  • les représentants du personnel et notamment les membres du CHSCT ;
  • les managers, qui ont un rôle très important dans la prévention des RPS ;
  • les préventeurs ;
  • les acteurs de santé au travail ;
  • les salariés.

Le contenu de la formation

  • La formation peut contenir un socle commun pour ces différents acteurs :
  • comprendre les RPS, leurs causes, leurs conséquences ;
  • comprendre le rôle des différents acteurs dans la prévention et la gestion des RPS ;
  • connaître le cadre juridique des RPS ;
  • savoir identifier qu’une personne est en RPS ;
  • bien réagir avec une personne en RPS et savoir l’orienter vers le bon interlocuteur (manager, RH, médecin du travail, assistante sociale…) ;
  • se familiariser avec les trois niveaux de prévention (primaire, secondaire et tertiaire).

En plus de ce socle commun, certains thèmes seront étoffés en fonction des publics et des objectifs, par exemple :

  • pour le groupe projet RPS, la partie sur les trois niveaux de prévention sera plus approfondie ;
  • pour les managers, des modules seront ajoutés sur la manière de prévenir les RPS :
    • donner du sens au travail ;
    • organiser et planifier le travail ;
    • communiquer et agir sur l’ambiance de travail ;
    • développer l’autonomie, soutenir et encourager ;
    • accompagner le changement ;
    • etc.

En effet, les managers sont les « premiers acteurs de santé » d’après le rapport Lachmann-Larose « Bien être et efficacité au travail » de février 2010.

Mises en situation avec un comédien

Pour que les participants s’entraînent à bien réagir avec une personne en RPS, on peut proposer des mises en situation avec un comédien formateur. Idéalement, les situations sont écrites sur mesure pour correspondre à la réalité de chaque entreprise. Le participant joue son propre rôle et le comédien joue celui d’une personne en RPS, par exemple :

  • une personne qui craque sous la charge de travail ;
  • une personne qui ne supporte plus un de ses collègues ;
  • une personne qui se dit harcelée par son responsable ;
  • une personne inquiète par les réorganisations à venir ;
  • une personne qui revient en mi-temps thérapeutique suite à un burn-out.

Ces mises en situation avec un comédien formateur permettent aux participants :

  • d’acquérir une méthode en trois étapes sur la manière de gérer une personne en RPS ;
  • de s’entraîner à bien réagir avec elle ;
  • de savoir vers quelle personne ressource l’orienter ;
  • d’identifier tout ce qui aurait pu être fait en amont pour éviter cette situation et la détecter plus tôt.

Pour que la formation soit utile aux participants, il faut qu’elle soit concrète et proche de leur quotidien. La méthode pédagogique doit donc être participative. Le groupe projet doit bien sûr être formé au début de la démarche de prévention des RPS. Il peut être judicieux d’attendre les résultats du diagnostic approfondi pour adapter le contenu des formations destinées aux managers et aux autres acteurs.

Les formations doivent-elles être obligatoires ou sur la base du volontariat ?

Les formations sécurité sont obligatoires car la sécurité est un enjeu important pour les entreprises. Alors oui, la formation sur les RPS doit être obligatoire, au moins pour les managers. Certaines entreprises rendent même obligatoire la formation RPS pour tous les salariés, en e-learning ou présentiel. Former les différents acteurs pour les rendre moteurs dans la prévention des RPS démultiplie l’effet d’une démarche de prévention des RPS.

Prévention des risques psychosociaux : quelle formation pour les managers ? », Anact, 2012, téléchargeable sur le site de l’Anact.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s