Les recrutements de contractuels ne cessent de croître malgré les plans de titularisation »

Selon le Panorama de l’emploi territorial 2016 réalisé par la Fédération nationale des centres de gestion (FNCDG), 40,3 % des recrutements des collectivités concernaient des contractuels en 2014. Une hausse de 2,2 points par rapport à 2013, alors que la loi « Sauvadet » de 2012, prolongée jusqu’en 2018, a permis à au moins 19 000 contractuels de la fonction publique territoriale d’être titularisés. Quelle politique doivent mener les employeurs territoriaux vis-à-vis de ces agents au statut dérogatoire? Les réponses de Michel Hiriart, président de la FNCDG.

Aujourd’hui, à quels besoins répondent les contractuels dans les collectivités ?
Qu’il s’agisse d’augmentation d’activité, de remplacement d’agents absents, de recrutements dans les communes rurales… les contractuels couvrent déjà plusieurs besoins. Ouvrir une autre possibilité en permettant le recours au contrat pour des missions et des durées définies, plus longues que celles actuellement prévues, me semble nécessaire. Pour autant, nous ne sommes pas face à un besoin permanent. Mais de plus en plus de collectivités travaillent en mode projet. Cette évolution permettrait de répondre aux besoins de recrutement de chargés de mission.

Retrouvez la suite de l’interview sur le site du Courrier des maires

SUR LE MÊME SUJET

Après les réformes, coup de froid sur l’emploi territorial

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s