Contrats aidés, point d’indice, CSG… le Conseil Sup’ se lance dans la mêlée

Une "atomisation du système". Quand le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale caractérise la série d'annonces du nouveau gouvernement, il n'y va pas par quatre chemins. Il entend peser de tout son poids dans les décisions prises ces prochains mois. Le bureau du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) s’est réuni ce… Lire la suite Contrats aidés, point d’indice, CSG… le Conseil Sup’ se lance dans la mêlée

Les Etats Généraux des services publics doivent être l’occasion d’un vrai débat

Les services publics et la fonction publique sont une des richesses et des forces de notre pays. Les attentats, les incendies, la crise du fipronil ont démontré cet été leur rôle essentiel. Le ministre de l’action et des comptes publics souhaite organiser une consultation et une large concertation sur la fonction publique cet automne et… Lire la suite Les Etats Généraux des services publics doivent être l’occasion d’un vrai débat

Projets d’ordonnances : un pari gouvernemental à haut risque où les salariés doivent être davantage sécurisés

mardi 5 septembre 2017 L’UNSA se réserve le temps nécessaire à une étude complète de ces 159 pages, brassant des sujets très divers, juridiquement et techniquement complexes. Cependant, en première analyse, l’UNSA constate que plusieurs propositions maximalistes, contre lesquelles elle s’était élevée, ont été écartées : basculement total de la production de la norme sociale… Lire la suite Projets d’ordonnances : un pari gouvernemental à haut risque où les salariés doivent être davantage sécurisés

Contrats aidés : brutalité ne vaut pas concertation

mardi 5 septembre 2017 Le Premier Ministre a confirmé le 3 septembre qu’il y aurait « l’an prochain, nettement moins de contrats aidés » qu’en 2017, dans la continuité des annonces de cet été. L’UNSA regrette la brutalité de ces décisions prises sans concertation, sans qu’un bilan qualitatif et quantitatif ait été réalisé et sans… Lire la suite Contrats aidés : brutalité ne vaut pas concertation