La Cour des comptes demande une baisse de la surrémunération des fonctionnaires !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La surrémunération coûte 1,2 milliard d’euros à l’État (photo AFP).

ARGENT PUBLIC. Lors de la présentation du rapport sur la masse salariale de l’État, la Cour de comptes des comptes préconise une nouvelle fois une baisse de la surrémunération des fonctionnaires dans les départements d’outre-mer.

Hier matin, Didier Migaud, président de la Cour des comptes, a remis sur la table la question de la sur-rémunération des fonctionnaires dans les départements d’outre-mer. A l’occasion de la présentation du rapport sur la masse salariale de l’Etat, il a indiqué qu’il fallait faire 450 millions d’économie chaque année pour respecter la loi de programmation 2014-2019 des finances publiques. Dans ce rapport la Cour décline tout un éventail de mesures pour réduire une majoration de traitement de salaire dont le coût s’élève à 1,2 milliard d’euros pour l’État (chiffres de 2013).

Dans les départements d’outre-mer, cette majoration se base sur un traitement brut majoré de 25% auquel s’ajoute un complément « temporaire », ainsi qu’un « coefficient de majoration pour les autres territoires y compris la Réunion (+53% au total) », rappelle dans son rapport la Cour des comptes. D’autres types d’indemnités et primes existent pour les COM. Elle propose une rénovation de la gestion des fonctionnaires, une « harmonisation des régimes indemnitaires », une réforme des grilles salariales et indiciaires, des primes et de la structure des rémunérations.

sans commune mesure avec le différentiel de coût de la vie

Il faut savoir que cette surrémunération concerneraient 160000 fonctionnaires au total.

« Elle est devenue de plus en plus complexe, indique le rapport, par l’empilement de dispositifs parfois anciens. Ceux-ci ne répondent plus forcément aux objectifs qui leur avaient été assignés ». C’est en abordant ces neuf leviers qui constituent la boite à outils pour trouver 450 millions d’euros, que Didier Migaud a rappelé que dans son rapport public annuel de février 2015, « la Cour a montré que les surrémunérations outre-mer étaient sans commune mesure avec le différentiel effectif de coût de la vie par rapport à la métropole ».

Le président de la Cour des comptes a recommandé de « les revoir sensiblement à la baisse, afin d’éviter notamment un phénomène inflationniste dans les territoires ultramarins. »

Il a toutefois pris soin de préciser : « C’est bien sûr au gouvernement et au parlement que le choix de la combinaison appartient. » Qui saurait prendre un tel risque à deux ans de la présidentielle ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s